La parole dérobée, roman
EAN13
9782246426127
ISBN
978-2-246-42612-7
Éditeur
Grasset
Date de publication
Collection
LES CAHIERS ROU
Nombre de pages
434
Dimensions
19 x 12 x 0 cm
Poids
360 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

La parole dérobée

roman

De

Grasset

Les Cahiers Rou

Indisponible
Dans ce quatrième roman, paru en 1990, André Brincourt superpose deux historicités : l’histoire de Socrate et de ses disciples et celle du XXe siècle, de Vichy à Mai 68. En avril 1976, Téracos (anagramme de Socrate), animateur de radio, choisit de se suicider devant ses amis au moyen d’une vieille capsule de cyanure, comme on le faisait dans la Résistance lorsqu’on était capturé. Comment et pourquoi en est-il arrivé là ? Le propos d’André Brincourt est sombre, sans être désespéré. Derrière l’anathème socratique condamnant le prêt-à-penser et la facilité intellectuelle, on reconnaît vite la pensée et les préoccupations de l’auteur, avec une question de fond qui instruit tout le livre : que veulent vraiment dire les mots quand ils servent autant à la rhétorique truquée de Vichy qu’aux messages codés de la Résistance ? Et, plus proche de nous encore, entre les slogans de Mai 68 et la vulgate de la Communication, y a-t-il encore place pour une parole de vérité ?
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur André Brincourt