Victor Schoelcher
EAN13
9782213030586
ISBN
978-2-213-03058-6
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
444
Dimensions
23 cm
Poids
491 g
Langue
français
Code dewey
944.06
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
Le nom de ce " philanthrope ", disparu il y a tout juste cent ans, s'identifie à ce point à l'émancipation des esclaves dans les colonies françaises que l'on omet souvent les multiples facettes d'une personnalité aussi riche que discrète. Victor Schoelcher fut pourtant l'un des vrais pères fondateurs de la République et demeura jusqu'à sa mort l'une des grandes consciences du pays pour avoir refusé tout compromis avec le régime de Napoléon III. Ami, confident, correspondant de Liszt, de George Sand, de Hugo et de bien d'autres géants du XIXe siècle, globe-trotter, sociologue, ethnologue, collectionneur d'oeuvres d'art et d'objets exotiques, musicologue, mécène, il surprend par l'étendue de ses centres d'intérêt.

Il fut un homme d'action _ en particulier quand il occupa, quelques semaines durant, le poste de sous-secrétaire d'Etat aux Colonies sous la IIe République _, mais, écrivain et journaliste prolixe, il a en même temps développé une oeuvre tantôt théorique tantôt de circonstance qui a connu de son vivant et après lui des applications concrètes: on parle de " modèle schoelcherien " pour caractériser les réformes politiques et socio-économiques introduites dans les anciennes colonies qui sont aujourd'hui des départements d'outre-mer (Guadeloupe, Martinique, Guyane et Réunion).

La figure et l'oeuvre du politique et de l'intellectuel se dégage de ses actes comme de ses écrits. La grande nouveauté de la présente biographie est de reposer sur de très nombreux documents inédits d'origine étrangère ou privée. Elle modifie sensiblement l'image d'un héros dont la vie se confond avec la lutte pour les droits de l'homme.

Nelly Schmidt est chercheur au CNRS. Ses travaux portent sur l'histoire des Caraïbes, des relations internationales et des politiques coloniales aux XIXe et XXe siècles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.