Les grands gestes la nuit
Éditeur
Fayard
Date de publication
Collection
Littérature Française
Nombre de pages
320
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible
La fête chaque jour. C'était le rêve de tous à l'époque, quand les caves de Saint-Germain vibraient au son du jazz. Francine n'échappait pas à la règle. Or ce rêve, Antoine était en mesure de le réaliser. Richissime directeur d'un grand laboratoire pharmaceutique, en pleine déshérence conjugale, Antoine exauce le désir infantile de sa jeune maîtresse en fondant l'Eden-Plage à Saint-Tropez. L'ancien village de pêcheurs n'en est qu'à l'aube de son succès – et de ses excès. Filles faciles, cocktails au rhum, stars de la chanson ou du cinéma : rien ne fait défaut aux clichés que volent les photographes en embuscade. Ou plutôt si. Un manque subsiste. Une faille que vient bientôt combler la drogue. Sagan et Bardot ont fréquenté son club, il finira par se shooter avec les filles de Madame Claude. Comment, en dix ans à peine, un grand bourgeois devient-il le premier trafiquant d'héroïne de France ? Comment le fantasme de la fête permanente engendre-t-il la déchéance ? Ces jeunes gens qui ont choisi l'insouciance, croyant que l'on pouvait vivre sans penser au lendemain, découvrent que les lendemains ont la gueule de bois. Qu'à tout négliger, on blesse ceux qu'on aime et on se détruit soi-même. Si Thibault de Montaigu parvient à rendre aux années 50 et 60 leur épaisseur romanesque et dramatique, c'est qu'il s'attache à décrire Antoine avec une sensibilité presque filiale, conscient que la génération qu'il met en scène a mis la sienne au monde. Ainsi s'éloigne-t-il de l'autofiction qui caractérisait ses précédents romans tout en conservant ses thèmes de prédilection et ses obsessions d'écrivain.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Thibault de Montaigu