La Nuit des pères
EAN13
9782882507488
ISBN
978-2-88250-748-8
Éditeur
Les Éditions Noir sur Blanc
Date de publication
Collection
Notabilia
Nombre de pages
192
Dimensions
20 x 12,8 x 1 cm
Poids
188 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier
Indisponible

Ce livre est en stock chez 202 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

« Tu ne seras jamais aimée de personne. Tu m'as dit ça, un jour, mon père. Tu vas rater ta vie. Tu m'as dit ça, aussi.De toutes mes forces, j'ai voulu faire mentir ta malédiction. »Appelée par son frère Olivier, Isabelle rejoint le village des Alpes où ils sont nés. La santé de leur père, ancien guide de montagne, décline, il entre dans les brumes de l'oubli.Après de longues années d'absence, elle appréhende ce retour. C’est l'ultime possibilité, peut-être, de comprendre qui était ce père si destructeur, si difficile à aimer.Entre eux trois, pendant quelques jours, l'histoire familiale va se nouer et se dénouer.Sur eux, comme le vol des aigles au-dessus des sommets que ce père aimait par-dessus tout, plane l’ombre de la grande Histoire, du poison qu’elle infuse dans le sang par-delà les générations murées dans le silence.Les voix de cette famille meurtrie se succèdent pour dire l’ambivalence des sentiments filiaux et les violences invisibles, ces déchirures qui poursuivent un homme jusqu'à son crépuscule.Avec ce texte à vif, Gaëlle Josse nous livre un roman d'une rare intensité, qui interroge nos choix, nos fragilités, et le cours de nos vies.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Commentaires des lecteurs

15 septembre 2022

Au nom de nos pères est un roman sur un secret qui perturbe toute une cellule familiale, et détruit à petit feu à la fois le porteur mais aussi l’entourage lorsque la parole ne peut être énoncée pour apaiser. Une ...

Lire la suite

Un récit juste et sensible sur la relation complexe d'un père et sa fille aux paysages fracturés

Isabelle a fui son village natal. Elle a fui un père ogre qui, toute sa vie, a fait régner la peur au sein de la famille, a gelé la joie, recouvert de son ombre la cellule familiale, posé sa colère ...

Lire la suite

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Gaëlle Josse