Peuples-monde de la longue durée, Chinois, indiens, iraniens, grecs, juifs, arméniens
EAN13
9782271131218
ISBN
978-2-271-13121-8
Éditeur
"CNRS Éditions"
Date de publication
Collection
Histoire
Nombre de pages
284
Dimensions
23,1 x 15,2 x 2,3 cm
Poids
420 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Peuples-monde de la longue durée

Chinois, indiens, iraniens, grecs, juifs, arméniens

De

Postface de

"CNRS Éditions"

Histoire

Indisponible

Ce livre est en stock chez 13 confrères du réseau leslibraires.fr,

Cliquez ici pour le commander

Autre version disponible

Seuls quelques peuples au monde, devenus nations, peuvent se prévaloir d'une longévité multimillénaire, de l'Antiquité à nos jours : ce sont les Chinois, les Indiens, les Iraniens, les Grecs, les Juifs et les Arméniens. Malgré des conquêtes, des assimilations partielles, ou des dominations coloniales, ces six peuples-monde de la longue durée ont réussi à maintenir – ou à restaurer – leur langue, leur culture et/ou leur spécificité religieuse, et à reconstituer un État indépendant. Chinois ou Iraniens se sont appuyés sur un vaste socle territorial et des dynasties successives. Grecs ou Indiens ont alterné morcellement politique récurrent et périodes d'unification impériale. Juifs ou Arméniens se sont très tôt dispersés dans l'espace méditerranéen et eurasien, puis mondial. Contrairement aux Égyptiens, aucun d'entre eux ne s'est transformé au contact de ses conquérants.Quels sont les facteurs qui contribuent à expliquer une telle longévité, un tel rayonnement et une telle résilience chez ces six peuples ? Une emprise territoriale, une masse démographique, une capacité à s'insérer au sein de réseaux d'échanges mondiaux ? Quel rôle ont pu jouer les religions, les structures sociétales, les institutions politiques, ou encore les langues dans la capacité qu'ont eue ces peuples à perdurer sur près de trois millénaires ? Leur comparaison devrait permettre de mieux appréhender la signification géohistorique de ce concept de " peuple-monde de la longue durée ".
Postface de Christian Grataloup
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...