TOKYO, PORTRAITS ET FICTIONS
EAN13
9782353481088
ISBN
978-2-35348-108-8
Éditeur
Lézard Noir
Date de publication
Collection
LEZARD NOIR
Nombre de pages
320
Dimensions
21 x 14,8 x 2,8 cm
Poids
474 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Tokyo, Portraits Et Fictions

De

Lézard Noir

Lezard Noir

Offres

Au travers de trois grands thèmes -la structure du chaos, les mécanismes et les artefacts- j’ai tenté d’offrir des grilles de lecture pour comprendre Tôkyô. Le premier thème, la structure du chaos, regroupe des données quantitatives et esquisse une analyse macro-urbaine. Le second, les mécanismes, tente, par un bricolage intellectuel, une analyse des dynamiques à l’oeuvre dans la ville. Le troisième, les artefacts, offre un début d’inventaire des objets ou typologies qui constituent le tissu construit.

Au Japon où le sens du cheminement, de l’itinéraire, le michiyuki imprègne tant la culture de l’espace, choisir de vivre à Tôkyô, en relater sa découverte est une histoire d’étapes. Manuel Tardits expose sa démarche :

Première étape : un intérêt assez académique pour cette autre ville, cette autre manière de concevoir la ville. Exceptée la période contemporaine, les grandes cités orientales ou occidentales tiennent le plus souvent d’un équilibre entre de grands desseins urbains et le patchwork de quartiers d’époques et de styles différents.

Deuxième étape : Peut-on comparer, comprendre même, l’essence, les fondements culturels de cette ville ? Tôkyô reste-t-elle une Madame Chrysanthème avec ses successions d’étrangetés ?

Troisième étape : devenir ethnographe, œil dans la ville, porté par le désir plus fondamental d’en saisir la subtile mécanique, les linéaments de cette urbanité différente. Il faut la parcourir et même souvent s’y perdre.

Dernière étape : conserver toujours et précieusement la fraîcheur des premiers étonnements devant la profusion urbaine, et saisir à travers la nuée des petits faits urbains caduques les grandes structures persistantes.
S'identifier pour envoyer des commentaires.