San Michele

San Michele

Thierry Clermont

Seuil

  • 10 octobre 2014

    la poésie des absents

    Personne ne parle du cimetière de Venise, avait dit Chateaubriand … Et si, Thierry Clermont l’a fait ! Dans ce texte bien illustré et combien intéressant, l’auteur part en vagabondage le long des canaux, en compagnie des fantômes qui lui sont familiers et d’une jeune fille, Flore, l’amante qui parle aux défunts. Nous rencontrons ainsi dans ce cimetière légendaire des célébrités et des inconnus, des inscriptions funéraires à décoder, l’ombre d’un musicien parti pour Bayreuth. « La mort ne détruit pas tout » … voilà un texte puissant et poétique qui nous donne de Venise une toute autre image. A découvrir !