Les chats ne rient pas, Roman

Mukai Kosuke

Philippe Picquier

  • par (Libraire)
    5 avril 2021

    LES CHATS NE RIENT PAS

    Les gens ne changent pas.

    Renko, réalisatrice, invite Hayakawa, son ex-compagnon, scénariste, à venir dire adieu à Son, le chat qu'ils avaient décidé de garder lorsqu'ils vivaient ensemble, parce qu'il est sur le point de mourir.
    Elle est aujourd'hui mariée à Miyata, journaliste.
    Renko désire accompagner le plus longtemps possible Son mais elle est coincée par des contraintes professionnelles, tout comme son époux.
    Spontanément, Hayakawa, qui est au point mort professionnellement propose de les aider auprès de Son.
    Dans ce temps particulier, Hayakawa, et Miyata s'efforcent de trouver un équilibre, focalisés qu'ils sont sur l'accompagnement du chat vers la mort, sur le soutien qu'ils veulent offrir à Renko.
    Chacun se retrouve face à soi, dans un temps à la fois intense et en suspension, comme une étape vers un après, l'après Son, à la fois triste et nécessaire.
    Cet ouvrage a un charme discret, sans éclat et c'est tant mieux.
    Il sonde en profondeur nos questionnements à vivre.


  • Son, le chat roux va bientôt mourir. Pour ses dernières semaines, Renko va proposer à son ancien compagnon de venir à son chevet. Elle est en couple pourtant mais la présence du trio est essentielle pour elle. L'ancien petit ami est mal à l'aise dans ce triangle conjugal mais ces quelques semaines l'invitent à la mélancolie. Il se remémore la vie de couple avec Renko et l'infiniment petit qui fait le bonheur des jours. Il s'interroge sur l'amour, la relation à l'autre et son délitement.
    "Ce quotidien pareil à une mer d'huile qui s'étendrait à trois cent soixante degrés, je l'avais en effet appelé de mes voeux. Jamais je n'aurais imaginé qu'une fois mon souhait réalisé, il se révélerait aussi creux."
    Lui scénariste et elle réalisatrice de cinéma payent le prix des intrigues qu' ils tissent les unes après les autres, leur histoire d'amour à la traîne.
    Ce livre est beau parce qu'il souligne qu'on passe sa vie à découvrir la réponse trop tard.
    L'amour commun pour un chat créé une intimité imprévue, singulière et mélancolique. La mystérieuse alchimie opère au fil des pages et je les quitte à regret.
    " Il faut accepter d'aimer. Nous qui avons du mal à nous aimer nous-mêmes, nous devons au moins essayer d'aimer quelqu'un d'autre sans avoir peur."


  • 5 mars 2021

    Il était scénariste, elle, réalisatrice. Ils formaient un couple à la ville comme à la scène. Et puis, à l’instar des histoires qu’il écrit, leur amour a connu trois temps : la rencontre, la passion, la séparation. Depuis, Hayakawa n’a plus revu Renko même s’il a suivi sa carrière et sa vie amoureuse de loin. Renko s’est marié avec un journaliste, Miyata. Leur histoire est donc bel et bien terminée, mais quand Renko le contacte pour lui apprendre que Son, le chat qu’ils ont adopté ensemble est en fin de vie et qu’elle souhaite qu’il l’accompagne dans ses derniers instants, Hayakawa n’hésite pas très longtemps. Il renoue le contact avec Renko, fait la connaissance de son mari et s’occupe avec eux de Son, le chat roux et affectueux qui fut le témoin de leur amour passé.

    Simplicité et délicatesse autour de trois personnages et d’un chat. Une manière toute japonaise d’aborder les sentiments, parfois tempétueux, mais qui s’expriment toujours avec retenue. Renko ferait tout pour prolonger la vie d’un chat qu’elle adore, quitte à revoir un homme pour lequel elle a souffert. Miyata accepte cet intrus malgré sa jalousie, pour l’amour de sa femme et de son chat. Et pour Hayakawa, c’est peut-être l’heure de la rédemption, lui qui tout entrepris pour gâcher sa relation avec Renko, jalousant sa réussite professionnelle, la trompant et laissant leur couple se déliter à force de soirées passées dans les bars à écluser des whiskies. En veillant sur Son, il se souvient de cette période de sa vie, de leur rencontre, de leur amour, leurs projets, leurs frictions et leur cruelle séparation. Cinq ans après, il ne reste que Son qui va leur permettre de tourner la page.
    Peu de pages mais beaucoup d’amour, de bienveillance, de sérénité et bien sûr une boule de poils qui s’en va lentement, discrètement, laissant derrière lui des personnages enfin apaisés. Un petit bijou de délicatesse.