• 22 mai 2017

    policier, Afghanistan

    Je retrouve avec plaisir le commandant Kandar et sa femme infirmière à Kaboul.
    Cette fois-ci, l’enquête franco-afghane se déroule sur fond de terrorisme. L’occasion pour l’auteur de nous parler du fameux Kaboul express qui donne son titre au roman : une filière qui permet aux combattants européens de partir combattre au côté de l’EI.
    L’auteur nous emmène également visiter l’Afghanistan : une région sous contrôle taliban et ses habitants vivant comme au Moyen Age et, à l’autre bout du pays, une tribu de nomades rattrapée par le progrès.
    Le style est fluide et l’on poursuit les méchants à un rythme effréné malgré les embuscades. J’adore !

    L’image que je retiendrai :

    Celle du vent noir qui peut faire disparaître toute une tribu dans le désert afghan.

    http://alexmotamots.fr/kaboul-express-cedric-bannel/